« La Sophrologie et l’hypnose ne sont pas des thérapies du laisser-faire, mais une médecine de la Vie et du laisser-être. »

Sociétal :

-Pour prendre du recul, relativiser, se mettre à distance face à certaines situations impliquant des changements de vie personnels et professionnels (ex : deuil, séparation, licenciement, retraite…).
-Permet de mieux gérer ses émotions. Elle aide à travailler l’estime de soi, à restaurer sa dignité, son autonomie, sa confiance, (dans le cadre des addictions, des victimes de violences, d’accidents…).
-D’apprendre à gérer la pression et le stress du quotidien (travail, changement de poste, études…).
-Pour se connecter à ses valeurs, développer ses potentialités, réactiver ses ressources, se projeter positivement.

hypnotherapie-addiction-larochesuryon-85-luçon-larochelle-alcool-antoine-auge-nielly

Le domaine médical :

-Les pratiques en hypnose et sophrologie en accompagnement à une démarche thérapeutique (dépressions, troubles obsessionnels, addictions, longues maladies, cancers…). Elles ne proposent pas de traitement médical mais intervient généralement avec le patient dans un cadre délimité par lui-même et par des professionnels de la santé, des structures de soins, des associations.
-La sophrologie et l’hypnose agissent dans le cadre des douleurs, des angoisses. Elles peuvent favoriser la récupération après un long traitement, des cancers, une intervention invasive.
-Elles vont permettre de redéfinir son schéma corporel suite à une perte de poids, en préparation à une intervention en chirurgie réparatrice, bariatrique. On apprend avec son corps, on intègre avec ses sens et sa conscience.

vendée-hypnose-antoine-auge-nielly

Le sport :

Affiner subtilement ses sensations et optimiser la représentation et la spatialisation du schéma corporel et par conséquent prévenir des accidents et des blessures.
– En préparation mentale : Apprendre à activer tout son potentiel, à libérer et maîtriser son énergie (voir doser son fight) lors des compétitions.
Redynamiser ses entrainements.
– Gérer les différentes pressions extérieures (club, famille) et celles liées aux exigences de résultats personnels.
Récupérer plus facilement en période de compétition.
– « Faire le vide » et laisser les automatismes des entrainements prendre toutes leurs places pour être dans son flow.

antoine-auge-nielly-hypnose-competition-stadium-sport copie